MON-ÉPAULE.FR

Parce que porter le monde sur ses épaules est parfois douloureux...

L’EPAULE AU SPORT

Si elle est essentielle à la pratique sportive, l’épaule tout comme le coude et le genou est très exposée aux traumatismes. Mal pris en charge les lésions sportives vont entraîner des arrêts sportifs prolongés et/ou une baisse des performances.

La prise en charge à profiter ces dernières années de nouvelles techniques chirurgicales mini-invasives comme la butée sous arthroscopie.

De nouvelles perspectives thérapeutiques non invasives de médecine régénérative sont aussi à notre disposition, pour le traitement de l’arthrose ou la régénération in vivo du cartilage (greffe de moelle) ou l’administration de PRP (Platelet Rich Plasma). Ces traitements ont montré leur efficacité également dans les tendinites chronique (tendinite et bursite à l’épaule, tennis elbow ou tendinite rotulienne).

L'épaule au sport

Professeur Patrick Boyer partage avec vous ses connaissances sur l’épaule dans le contexte du sport. Découvrez ses articles pour comprendre comment vos épaules sont mises à l’épreuve lors de la pratique sportive.

ANATOMIE DE L’ÉPAULE

L’anatomie de l’épaule en fait l’articulation la plus mobile du corps humain !

Son articulation principale est l’articulation gléno-humérale qui unit l’omoplate l’extrémité supérieure de l’humérus (appelée tête humérale) et la « glène », une petite surface plane en forme d’assiette située sur l’omoplate. La mobilité active de cette épaule est obtenue grâce à un ensemble de muscles au nombre de quatre et qui s’insèrent sur la tête humérale appelé : « coiffe des rotateurs ».

Essentielle à notre vie quotidienne, l’épaule est exposée aux traumatismes et à l’usure (disparition du cartilage appelée aussi arthrose, déchirure ou rupture des tendons).

 

 

ANATOMIE DE L'ÉPAULE

Découvrez les articles du Pr Boyer au sujet de l’anatomie de l’épaule pour en apprendre davantage sur la complexité de cette articulation essentielle.

PATHOLOGIES DE L’ÉPAULE

Du conflit sous acromial, à la tendino-bursite, en passant par la rupture de coiffe, les pathologies des tendons sont nombreuses à l’épaule.

L’arthrose est une autre source de douleurs qui peut concerner l’articulation gléno-humérale ou acromio-claviculaire. Qu’il soit chirurgical mini-invasif, prothétique ou médical, le traitement a toujours pour objectif le rétablissement d’une épaule fonctionnelle et sans douleur.

Les luxations à l’épaule (gléno-humérale, acromio-claviculaires) y sont très fréquentes également favorisées par la grande mobilité de cette articulation. Si ces luxations se répètent une chirurgie sera proposée au mieux sous arthroscopie pour une récupération musculaire plus rapide et moins douloureuse.

Cette articulation est enfin très exposée aux fractures qui peuvent intéresser la tête humérale comme la clavicule. Favorisées par l’activité et le vieillissement osseux, vos les fractures à l’épaule pourront être prise en charge par votre chirurgien qui vous proposera le traitement le plus adapté (prothèse, ostéosynthèse par clous ou plaque, simple traitement médical).

PATHOLOGIES DE L'ÉPAULE

Lésions tendineuses, arthrose, luxations ou même fractures ! Les pathologies de l’épaule sont aussi complexes que son anatomie. Découvrez différents articles du Pr Boyer sur les pathologies de l’épaule.

CHIRURGIE DE L’ÉPAULE

La prise en charge chirurgicale a connu un progrès considérable ces dernières années grâce à des chirurgies mini-invasives et adaptées à chaque cas des lésions à l’épaule.

Ainsi un arsenal de traitement est disponible pour traiter les lésions de coiffe. Si la simple rupture sera réparée sous arthroscopie, les lésions massives et irréparables de la coiffe des rotateurs feront appels à des techniques plus élaborées comme les lambeaux (grand dorsal ou trapèze) ou à la réparation capsulaire supérieure.

Lorsque les luxations à l’épaule se répètent une chirurgie sera proposée au mieux sous arthroscopie par butée d’épaule pour une récupération musculaire plus rapide et moins douloureuse.

Les prothèses d’épaules ont également connu un essor spectaculaire. Elles sont posées sur mesure et par assistance informatique pour une plus grande précision, une durée de vie prolongée et une récupération plus rapide. Les reprises de prothèses d’épaules, réservées à des centres experts, comme le nôtre, profitent aussi de ces innovations pour une plus grande simplicité.

CHIRURGIE DE L'ÉPAULE

Chirurgie mini-invasive adaptée au cas par cas, arthroscopie, butée de l’épaule, prothèses et assistance informatique. Nous disposons aujourd’hui d’un arsenal de techinques très développées améliorant le traitement des pathologies et la récupération. Venez découvrir différents articles du Pr Boyer.

PATIENT ET RÉÉDUCATION

Selon le type d’intervention nécessaire à votre épaule, votre séjour pourra être suivi de quelques jours d’hospitalisation ou bien d’un retour à domicile directement dans la journée.

Dans tous les cas, la rééducation sera essentielle au bon rétablissement de votre épaule et à sa récupération. Une attention particulière sera apportée pour éviter le développement d’une capsulite, d’évolution favorable bien traitée. La rééducation associée à des infiltrations pourra dans d’autres cas, éviter une intervention et soulager efficacement l’épaule.

LE PATIENT ET LA RÉÉDUCATION

Votre passage en ambulatoire ou votre séjour, sans oublier la rééducation et le suivi. Le Pr Boyer vous explique tout !

LE COUDE

Ici on parle beaucoup de l’épaule, mais le coude est également le siège de pathologies variées traumatiques (fracture, luxation) ou non.

Il est exposé aux lésions nerveuses (compression du nerf cubital) ou dégénératives comme l’arthrose. Quand cette arthrose devient sévère et douloureuse, la mise en place d’une prothèse peut être recommandée.

Tout comme l’épaule, le coude va avoir tendance à s’enraidir très rapidement et la rééducation peut ne plus être suffisante, justifiant une intervention pour lui redonner de la mobilité (arthrolyse).

Le coude est aussi le siège des épicondylites, inflammation provoquée par les gestes répétitifs ou le sport (tennis, golf). Quand le traitement médical ne suffit plus à soulager la douleur, la chirurgie des épicondylites peut s’avérer efficace.

L'ÉPAULE OUI, MAIS LE COUDE AUSSI !

Il faut les maintenir sérrés pour vivre en communauté, nos coudes sont également mis à rudes épreuves et peuvent être le siège de pathologies variées. Bien qu’on parle beaucoup de l’épaule ici, le Pr Boyer est également un spécialiste du coude. Venez lire ses articles à ce sujet.

ACTUALITÉS

Dans cette rubrique vous trouverez les dernières publications ou nouveautés dans la prise en charge (médecine régénérative avec le Plasma – PRP, greffe de moelle, prothèse d’épaule assistée par ordinateur, etc.).

La saison de ski, la coupe du monde du rugby et d’autres actualités sportives seront autant d’occasions de prévention et d’explications autour des lésions à l’épaule.

LES ACTUALITÉS

Découvrez les actualités du Pr Boyer !

Pr Patrick Boyer

Pr Patrick Boyer

Chirurgien orthopédiste

Le Pr Patrick Boyer est un chirurgien orthopédiste, spécialiste de la chirurgie de l’épaule, de la chirurgie mini-invasive et sportive, à l’Université de Paris, auteur et conférencier international.

Praticien hospitalier et professeur des Universités, il pratique la chirurgie orthopédique depuis 20 ans à l’Assistance Publique / Hôpitaux de Paris, et en particulier dans le service bi-site Bichat-Beaujon, comme adjoint au chef de service.

LES DERNIERS ARTICLES

Transfert ou Lambeau du grand dorsal

Transfert ou Lambeau du grand dorsal

Le transfert du grand dorsal appelé aussi lambeau du grand dorsal est une intervention qui s’adresse aux patients présentant une rupture irréparable de la coiffe des rotateurs. C’est une alternative efficace à la prothèse d’épaule inversée en particulier pour les patients actifs et jeunes.

Une prothèse d’épaule a pour objectif de remplacer le cartilage usée ou les tendons rompus par des implants métalliques pour soulager le patient de ses douleurs. Après une courte incision en regard de l’articulation de l’épaule, la prothèse constitués d’une pièce dans l’omoplate (la glénosphère) et d’une autre dans l’humérus (la tige humérale) est mise en place.

Le concept mécanique de cette prothèse est d’inverser l’anatomie naturelle de l’épaule : la tête humérale de forme arrondie est remplacée par une cupule de forme concave. La glène de l’omoplate de forme concave est remplacée par un implant glénoïdien en forme de sphère. L’ensemble s’emboîtant pour permettre à l’épaule de retrouver sa mobilité.

Pour plus d’information sur les prothèses d’épaule, lisez l’article : La prothèse d’épaule

Rendez-vous avec le professeur Boyer sur :

Contactez le Professeur Boyer par mail :

4 + 14 =